Aller au contenu

Guide pratique : tout savoir sur la Tanzanie

    Tout ce que vous devez savoir sur la Tanzanie !

    Un pays est toujours une réalité complexe ! C’est la rencontre d’un relief, d’une nature, et de civilisations des hommes. Quant on pense à la Tanzanie depuis l’Occident, on se prend vite à rêver de la savane et des animaux sauvages. Mais la Tanzanie, c’est aussi un espace humain, varié, dont la rencontre passe aussi par celle des nombreuses cultures qui la composent. La Tanzanie, c’est un pays moderne issu d’une histoire curieuse et complexe de la réunion de deux mondes liés mais très éloignés : celui des sultanats de l’Océan indien et des populations continentales d’Afrique noire. A la croisée des chemins, le pays constitue un pont entre l’Afrique de l’est, l’Afrique centrale et l’Afrique australe.

    Pour s’orienter dans ce pays à la forte identité, nous vous proposons un bref aperçu de sa culture, de ses religions et croyances, de son Histoire et de sa géographie. Sa culture, c’est aussi sa cuisine, ses saveurs, ses produits. Sa connaissance, c’est aussi la littérature qui l’a exploré. Ancienne colonie allemande puis britannique, la Tanzanie est souvent ignorée des ouvrages francophones. Mais quelques livres précieux sauront néanmoins vous accompagner pendant votre voyage pour vous faire épouser des points de vue différents sur ce pays aux niveaux de réalité tellement contrastés.

    Informations complémentaires sur la Tanzanie, joyau de l’océan indien

    Une histoire maritime

    tanzanie ocean indienLa Tanzanie possède plus de 800 kilomètres de côte que l’on surnomme « Côte Swahili ». Elles est peu connue mais renferme de nombreuses villes importantes du XIIIe au XIXe siècle, régulièrement visitées par des navigateurs et des commerçants venus d’ailleurs afin d’échanger esclaves, ivoire et or. La côte en a conservé de très beaux vestiges, telles que Bagamoyo, Lindi et Kilwa qui offre encore une très belle architecture portugaise et arabe.

    Dar Es Salam, ancienne capitale de Tanzanie et centre économique du pays, n’a pas d’intérêt historique mais la ville possède un marché aux poissons de grande qualité et très fréquenté des locaux. A proximité se trouve également un marché d’objets d’art en ébène à Mwenge. L’île de Sinda à 14 kilomètres au large de Dar Es Salam est propice au snorkeling.

     

    Repos sur la plage

    Au Nord de la côte se trouvent plusieurs plages sur lesquelles profiter des eaux chaudes de l’océan. Les plus renommées sont celles de Pangani où les expatriés se rendent en villégiature, Saadani, qui offre la possibilité de faire un safari dans le parc en complément d’un séjour balnéaire, et Bagamoyo où l’on peut aussi voir la première église catholique construite en Afrique de l’Est. Ces plages sont facilement accessibles et restent peu fréquentées.

    La Tanzanie possède également trois îles émergeant de l’océan. Chacune d’elles a sa propre personnalité : Pemba, vallonnée et verdoyante, Zanzibar, chargée d’Histoire, et Mafia, idéale pour un séjour balnéaire ou pour la plongée.

    Histoire en Tanzanie

    Un pays né de l’union de deux territoires

    La République Unie de Tanzanie est le produit de l’union de deux territoires tout à fait distincts le 26 avril 1964 : le Tanganyika et Zanzibar.

    Depuis son unification en 1964, la Tanzanie a connu de nombreux faits marquants.

    Un fort héritage colonial

    Le Tanganyika en tant qu’ensemble géographique était un héritage de l’Afrique orientale allemande, colonie créée en 1885. Après la défaite allemande en 1918, le territoire (qui correspond à la Tanzanie continentale) devint un protectorat britannique. Les africains du territoire gagnèrent leur indépendance en 1962, avant de s’unir à Zanzibar pour former la Tanzanie.

    Le berceau de l’humanité

    histoire de la tanzanieAvant la colonisation allemande, le territoire continental de la Tanzanie avait appartenu à différents empires. La côte de l’Océan indien était sous influence islamique (persane et arabe) depuis la fin du premier millénaire, donnant naissance à la civilisation swahilie. Elle fut principalement dominée par le sultanat d’Oman puis par le sultanat de Zanzibar. L’intérieur du pays fut, avec toute la vallée du rift, le berceau de l’humanité, puisque l’on y a retrouvé des hominidés datant d’entre – 2,4 et – 1,2 millions d’années. On sait peu de choses des nombreux millénaires qui suivirent.

    Des ancêtres pastoraux

    Il y a environ 10 000 ans, la Tanzanie était peuplée par des peuples pastoraux, probablement Khoisan et Couchitiques. Les peuples Bantous sont arrivés dans la région il y a environ 2000 ans, par des migrations successives d’Afrique de l’Ouest. Enfin, les peuples nilotiques comme les Maasaï migrèrent au moyen-âge, jusque dans le XVIIIème siècle. Les incursions allemandes marquèrent le XIXème siècle, jusqu’à la création de l’Afrique orientale allemande.

    Influence du sultanat d’Oman

    Zanzibar fut très tôt sous l’influence du sultanat d’Oman. Très arabisées, les îles de Zanzibar tombèrent sous domination portugaise du XVIème au XVIIIème siècle. Les arabes d’Oman les reprirent, pour en faire un sordide centre du commerce des esclaves. Au XIXème siècle, de 60 à 90% de la population swahilie de Zanzibar était réduite en esclavage par les Arabes. Cette situation prit fin seulement en 1876. Le rôle politique de Zanzibar culmina quand le sultan omanais Seyyid Said transféra à Stone Town sa capitale. Les britanniques conquirent les îles pour en faire un protectorat en 1890, laissant de facto le sultan de Zanzibar régner en maître. En 1963, l’indépendance fut rendue au sultanat.

    Géographie en Tanzanie

    Un héritage volcanique

    Géographie en TanzanieLa Tanzanie (945 087 km2) est située dans la partie sud-est du bouclier africain. Elle s’étend principalement sur des hauts plateaux, dont l’altitude moyenne est de 1000 mètres. Sa partie ouest est située sur l’aire de rupture de la plaque africaine qu’est la vallée du rift, un fossé d’effondrement ancien qui a généré une intense activité volcanique.

    Cette faille et une activité tectonique intense expliquent la présence de plusieurs chaînes de montagnes volcaniques. Dans le nord est du pays, celle du Kilimandjaro (son point culminant, à 5895 m) sépare le pays du Kenya. Le volcanisme explique aussi la présence de phénomènes comme le cratère de Ngorongoro. Dans le sud-ouest, l’autre grande chaîne de montagne du pays est la chaîne des Monts Livingstone.

    C’est dans cette terre active que l’on trouve de nombreuses pierres précieuses, tel que le rubis, le diamant, et la tanzanite, une pierre aux reflets bleuté endémique à la Tanzanie.

    Lac, forêt et savanes ? Bienvenue en Tanzanie !

    Dans le sillon de la vallée du rift également, le pays abrite dans sa partie ouest la région des grands lacs africains, avec du nord au sud les lacs Victoria (le plus grand d’Afrique), le lac Tanganyika et Malawi pour les plus grands. De nombreux lacs plus petits sont présents plus à l’est : les lacs Natron, Eyasi et Manyara. Les parties sud et est du pays est constituée d’un haut plateau et de plaines côtières, le long de sa côte de l’Océan indien. L’intérieur du pays, selon la configuration géographique, est principalement constitué de savanes et d’espaces de forêt tropicale.

    Des milliers de kilomètre de côte et des îles !

    Le pays, que l’on surnomme le joyau de l’Océan Indien, possède 1424 kilomètres de côtes, sur lesquelles l’archipel semi-autonome de Zanzibar comprend trois grandes îles et quelques petites à faible distance du continent. Les récifs de corail protègent en grande partie la côte des courants extérieurs et donnent naissance à de sublimes plages sur la côte tanzanienne.

    La Tanzanie possède 3861 km de frontières, avec au nord le Kenya et l’Ouganda, à l’ouest le Burundi, le Rwanda, la République Démocratique du Congo et la Zambie et au sud avec le Malawi et le Mozambique.

    L’évolution Politique

    Contrairement à ses voisins, la Tanzanie a profité d’une évolution politique stable et pacifique depuis sa création en 1964.

    1964 à 1985 : La politique menée par Julius Nyerere

    Sa politique économique a connu plusieurs échecs. L’un d’eux fut la création de villages collectifs pour développer l’agriculture : pour cela, 9 millions de personnes sont déplacées créant un melting-pot mais aussi une perte brutale des repères. Les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances du gouvernement.

    En 1967, la East African Community est formée avec l’Ouganda et le Kenya dans le but de constituer un marché économique commun, mais les relations se détériorent et la communauté est dissoute en 1977. Au début des années 80, la Tanzanie est l’un des pays les plus pauvres du monde.

    Considéré comme le père de la nation Tanzanienne pour avoir ouvert la route à la démocratie, Julius Nyerere mène une politique active dans la lutte contre la domination des blancs, notamment en Rhodésie (actuel Zimbabwe).

    La politique Tanzanienne de nos jours

    Aujourd’hui, les présidents sont limités à deux mandats. Jakaya Kilkwete a entamé son second mandat en octobre 2010. Son gouvernement concentre ses efforts sur la modernisation économique du pays. Il est aussi très actif dans la lutte contre la corruption bien que cette dernière soit encore très présente. Des problèmes économiques graves subsistent : les tanzaniens doivent faire face à une inflation grandissante au sein du pays.

    Les relations extérieures avec ses voisins et les pays donateurs de l’aide internationale sont bonnes. La Tanzanie a même joué un rôle important dans la résolution du conflit en République Démocratique du Congo entre 2000 et 2003 et pendant la crise Burundaise en 2006. En 2008, le pays a exercé avec succès la présidence de l’Union Africaine.

    Situation économique de la Tanzanie

    Stable et dynamique

    Situation économique de la TanzanieLa Tanzanie présente une certaine stabilité économique avec une croissance annuelle de plus de 6% depuis le début des années 2000. La croissance est dynamisée par l’agriculture qui représente 28% de l’activité et qui emploie 80% de la population mais qui est ralentie par l’utilisation d’un matériel archaïque. L’industrie compte pour 25% de l’activité et les services pour 47% (dont 15% uniquement pour le tourisme).

    De plus, l’ouverture du pays sur le reste du monde grâce à Internet a permis le développement de nombreux projets d’entreprenariat par la jeunesse tanzanienne !

    Les pierres précieuses sont aussi une source de revenu non négligeable en Tanzanie, avec des gisements de tanzanites, de diamants et de rubis.

    Quels sont les exportations ?

    Au niveau agricole, les principales sources de revenu du pays sont  le café, le coton, la noix de cajou et le thé. La Tanzanie s’élève au huitième rang mondial de production d’uranium et est le septième producteur de nickel. C’est également le quatrième pays d’Afrique producteur d’or. Toutefois, bien que les exportations d’or aient triplé ces six dernières années, leur revenu stagne.

    Est-ce un pays d’avenir pour l’investissement ?

    La Tanzanie est l’une des destinations favorites des investisseurs en Afrique en raison de ses richesses naturelles (telles que le gaz, le pétrole et le secteur minier) et d’un programme de privatisation attractif. Aujourd’hui on peut compter plusieurs investisseurs issus de l’Afrique du Sud, l’Union Européenne et du Canada.

    Récemment des réserves de gaz naturel ont été découvertes sur le territoire ce qui permet au pays d’envisager une stabilisation de la croissance à 7% à moyen terme et ce malgré certaines productions en baisse comme celle du café dont les coûts de production sont élevés et les revenus moins intéressants face à une forte concurrence mondiale.

    La Religion en Tanzanie

    Les Grandes Religions du Pays

    La Religion en TanzanieIl coexiste trois grandes influences religieuses en Tanzanie. L’animisme était autrefois la religion des peuples de l’intérieur des terres, fondée sur de nombreuses croyances, des rituels et des cultes issus de la tradition africaine. Il a aujourd’hui quasiment disparu à l’état pur. Le christianisme, principalement protestant, fut apporté par les colonisateurs allemands et anglais. La plupart des ethnies anciennement animistes l’ont adopté, tout en colorant la pratique chrétienne de croyances et de rituels païens. Au final, ces groupes observent une forme de syncrétisme entre le christianisme et leurs croyances ancestrales. L’Islam est établi sur la côte de l’Océan indien et à Zanzibar depuis le VIIIème siècle. Il est au cœur de la civilisation swahilie. Il fut amené par la domination arabe du sultanat d’Oman.

    Démographie des Religions

    Selon les estimations, aujourd’hui :

    • 62% des Tanzaniens sont chrétiens (majoritairement protestants, luthériens, anglicans ou presbytériens, minoritairement catholiques). Il s’agit de l’immense majorité des groupes ethniques de la Tanzanie continentale : les Sukuma, les Nyamwezi, Makonde, Haya, Chagga.
    • 35% de la population est musulmane, dont 99% de la population de Zanzibar, la majorité de la population de la côte et une part significative de celle de Dar-es-Salaam. L’Islam est pratiqué principalement par les Swahilis et les Arabes de Zanzibar.
    • Environ 3% de la population serait encore animiste, principalement les tribus qui vivent de la manière la plus traditionnelle comme les Datooga et les Maasaï.
    • L’hindouisme est la religion majoritaire de la minorité indienne du pays. A noter que Freddie Mercury, le chanteur de Queen, était issu d’une famille zoroastrienne de Zanzibar, appartenant au groupe ethnique indien des Parsi ! Il naquit à Stone Town en 1946…

    Cuisine en Tanzanie

    Une cuisine écléctique

    cuisine en tanzanieCe qu’on ne peut pas dire de la cuisine en Tanzanie, c’est qu’elle ne soit pas relevée ! Les Africains mangent généralement très épicé ; si l’on ajoute les influences indiennes, persanes et arabes, on ne peut qu’être certain d’arriver à un résultat étonnant !

    Les importantes communautés indiennes et arabes de la côte, notamment de Dar es Salaam et de Zanzibar, marquent le pays de leurs traditions culinaires. Ils détiennent de nombreux restaurants dans ces villes et y proposent une cuisine raffinée et particulièrement épicée. Dans la cuisine tanzanienne traditionnelle de la côte swahilie, les épices de Zanzibar, mais aussi le curry, dominent. Les plats, là encore, sont influencés par les apports indo-arabes : samossas, kébab, mkate wa kumimina (du pain au riz), pilaf (riz revenu dans l’huile épicée), biryani (poulet, mouton, épices, œufs et riz). Le lait de coco est également un ingrédient primordial dans la cuisine swahilie, comme dans le mandazi, beignets traditionnels. Le kashata est un autre classique d’Afrique de l’Est influencé par l’Inde : c’est un biscuit au lait de coco et à la cannelle.

    Qui change en fonction des régions

    La cuisine Tanzanienne continentale est assez différente, et variée selon les régions. Parmi les plats traditionnels, il y a le fameux nyama choma (viande grillée), ou bien du mshikaki (bœuf mariné) ou encore du poisson, accompagné d’ugali (porridge de mais), de riz ou de chapati (une sorte de pain). Les légumes consommés sont principalement les petits pois, le gombo (un fruit condimenté), le maharage (haricots blancs), le kisamvu (feuilles de manioc) et le mchicha (amarante, de la famille de l’épinard).

    Les Tanzaniens boivent beaucoup de thé, influence anglaise oblige. Chaque région possède son alcool, fait à partir de plantes diverses. Avant de partir, vous pourrez tester des recettes tanzaniennes, pour habituer vos papilles à la cuisine locale !